Je suis à l’hôpital mais, pas à l’hôpital de jour pour la chimio, non, je suis dans le service chirurgie. Nous sommes trois ou quatre femmes à papoter et nous sommes plutôt en forme pour être encore en chirurgie.

Mon oncologue passe la tête dans l’échancrure d’une porte et m’interpelle.

Elle me regarde heureuse : « Plus rien, vous m’avez plus rien, vous êtes totalement guérie ».

Je suis folle de joie, je rie, je pleure, j’embrasse le sol. Guérie…enfin.

Je me réveille, la réalité n’est pas la même. Mais, si c’était un rêve prémonitoire ?