J’écris, ma chambre est inondée de soleil, quel plaisir ! au premier étage de cet immeuble, je trouve mon appartement un peu sombre, seul cette chambre est ensoleillée.

Je me souviens quelques semaines après notre emménagement dans cet appartement m’être réveiller en pleine nuit me demandant ce que je faisais là. Qu’était donc arriver à ma vie pour avoir vendu la maison que nous avions si joliment décorée et habitée depuis 35 ans ?

Je vais mieux, je vais bien même ! ce matin je suis heureuse, la roue de la chance m’emmène vers une phase descendante sur ma maladie, je vais profiter au mieux de la vie.

Je vais partir trois jours à Lisbonne, une ville que je ne connais pas, une rupture totale avec mon quotidien. Oublier les médecins, les examens, les piqures des infirmières à domicile, mes cheveux qui tombent. A moi, le soleil, les restaurants, les visites de châteaux, le tram 28 qui traverse Lisbonne.

C’est mon fils qui a eu cette merveille idée. Nous partons tous les trois mon fils, ma petite fille, et ma petite personne.